Claro que si!!!

Ce mercredi 23 Novembre marque le départ pour le Nord, avec pour objectif: descendre le Rio Claro.

Nous voici partis, encore avec une équipe internationale de bons, très bons kayakistes. Il y a donc Gaël le Basque, Fédérico l’Italien, Jeff le Canadien, Erika la Norvégienne, Josh l’Américain, et toute l’équipe des intrépides Chiliens emmenés par l’incontournable Momo. Nous ont rejoint ensuite Gabriel le Québécois, Julio le Péruvien, sans oublier les trois Slovènes, Janez, Muki et Klement rencontrés au hasard en débarquement de la dernière section du Rio Claro, et bien sûr, nous trois, les Franchutes comme ils disent.

Cette rivière mythique à nos yeux se trouve dans le parc national de »Radal 7 tazas », à 200km au Sud de Santiago.

Nous arrivons de nuit (comme bien souvent) après 7h de route (dont 1h de piste) au fond de la vallée. Aucune idée du décor qui nous entoure. Seule certitude, le ciel incroyablement étoilé nous dit long sur le temps parfait qui nous attends. Après une nuit à la belle étoile très fraîche (et courte pour Fanch avec son duvet +20°C, et dormant à même le sol…), nous pouvons enfin au lever du jour découvrir les paysages qui nous entourent. Nous sommes bien dans la Cordillère des Andes, les sommets encore enneigés nous encerclent. La végétation est toujours très verte, mais l’aridité du Nord commence à se faire sentir.

Nous avons deux jours pour enchaîner les trois sections du Rio Claro (nous resterons finalement un jour de plus pour finir en beauté en enchaînant les deux premières  sections, les plus longues, difficiles et engagées).

La première section du Rio Claro, « los 22 saltos » est un enchaînement de 22 chutes comme son nom l’indique! Les plus hautes atteignent les 10 mètres. L’accès se fait à moitié en 4×4 et l’autre moitié à pied! Comme bien souvent nous nous perdons lors de la marche (25 kg de matos sur l’épaule), et nous faisons les sangliers pendant plus d’une heure. Finalement nous trouvons l’entrée de la gorge. L’eau est limpide et coule tout le long dans la roche mère formant des cascades/vasques de rêves.

La deuxième section du Claro « entre saltos » est certainement les kilomètres de kayak les plus engagés que jamais nous n’avions fait auparavant.

Imaginez une fissure sur un plateau, profonde de 50 à 100 mètres et large de 1 à 3 mètres… Lorsque l’on s’engage dans la gorge, on est obligé d’en sortir par le fond. Aucun échappatoire possible. Il fait sombre, le soleil n’atteint probablement jamais certains endroits de la gorge. Les mouvements d’eaux sont imperceptibles, les rapides in-repérables et importables… Nous franchissons en tremblant le fameux rapide « caracol », formant un virage relevé incliné à 50 degrés suivi d’une chute de 10 mètres. Seul le topoguide et quelques descriptions d’amis kayakistes guident notre descente.

1 heure dans cette gorge à pagayer, à se croiser du regard qui veut tout dire: « mais qu’est-ce qu’on fout là??? ».

A la sortie de ce canyon, le bonheur nous envahit, mission accomplie!

Nous retournerons une deuxième fois pagayer cette garganta del diablo. Cette fois nous avons un coup d’avance, nous connaissons les rapides. Pour autant, on ne fait pas les malins…

La ultime section, « los 7 tazas », est un enchaînement de 7 chutes parfaites. Nous nous détendons sur ce parcours de 15/20 minutes ou le débarquement sur dalles inclinées et humides surplombant la rivière d’une vingtaines de mètres, est plus engagée que la descente en elle-même…

C’est avec des images indescriptibles dans la tête et le sentiment d’un accomplissement que nous quittons le Rio Claro.

Thomas, le 2/12/2011.

Publicités

24 réflexions sur “Claro que si!!!

  1. jean-pierre dit :

    Aie aie aie….j’aurais préféré être au dessus de la gorge qu’au dessous…
    quelles images! Mais avec de la musique à la place du son cela serait encore mieux!
    Jean-pierre

  2. marech dit :

    Qui c’est qu’a cassé ca pagaie?
    bah c’est presque comme la charente l’eau est bleu.
    élcatez vous bien
    A+ Marech

  3. MaRiOn dit :

    Bravo los chicos franchutes !!! mais je rejoins JP sur la musique …

  4. seb dit :

    moi j’ai une question!
    François le kayak c’est vraiment pas ta tasse de thé donc ta réussi à péter ta pagaie pour pouvoir regouter au joie du C1?
    Bon sinon jolie vidéo, j’aime bien la chute avec le virage relevé au début, par contre le dévaloir d’un mètre de large ou tu voit pas au tu vas c’est assez flippant, vous aviez pu le reconnaître?
    allez bonne continuation.

  5. Julie dit :

    J’aime

  6. Mireille Sicre dit :

    ca yé!!!! du jus façon préssé..; moi j’aime aussi, bien que cela me parait irréel de s’engoufrer dans une faille pareille. Les rivieres françaises vont vous sembler un peu fades aprés un road pareil!
    bien sur, la vidéo est belle, mais le texte est aussi trés imagé,plein de sensibilité et de couleurs. Une belle plume c’est aussi pas mal!
    bonne continuation à vous tous.

  7. Pour répondre à votre question en ce qui concerne la pagaie:
    2 personnes ont cassé leur pagaie à la réception de la première chute (premières images sur la vidéo).
    Nous n’avions qu’une pagaie de secours.
    J’ai laissé ma pagaie double à une des deux victimes malchanceuses du jour,( Julio, le péruvien)
    J’ai ressorti quelques notions de canoë, en pagayant une partie de sa pagaie brisée afin que l’ensemble du groupe puisse atteindre la sortie du canyon dans les meilleures conditions!!
    Voilà!!!

  8. Nous sommes FAN de vos messages et complètement accros ! Non seulement c’est bien écrit, mais les images sont aussi vraiment extraordinaires! Félicitations pour le tournage des plans dans le feu de l’action et merci de prendre le temps de faire un beau montage comme ça ! Vous savez tous les trois manier la pagaie, mais aussi la plume et la caméra , alors BRAVO !
    A chaque fois, nous embarquons avec vous sur vos bateaux, mais c’est sur, je ne ferai pas autrement ces chutes et ces descentes ! J’ai eu quelques frissons dans ces étroits canyons, alors continuez à faire bien attention à vous : ceux qui vous aiment ne peuvent que vous faire confiance !

    NB : A propos des talents que ce voyage exacerbe chez vous, question cuisine, ça donne quoi ? vous nous montrerez ? On aura droit aussi à une vidéo?

    Bises à tous les trois

    • anne ollivier dit :

      Que de talents ! Bravo, c’est impressionnant et j’imagine le coeur d’une mère………..appréhension et admiration !!!!!

  9. renia benj dit :

    Brave françois t’as sauvé le groupe, ta pudeur t’honnore! bande de batard ça à lair vraiment bon!! jtaime francois! ❤ TU MMANKE

  10. adé dit :

    WEEEEEEEEEEEONNNNNNNNNNN de viajejo
    ca fait rever de vous voir faire les truite claire !!!!
    surete y besos de la vongylucion !!!

  11. Guillaume dit :

    Bravo les gars, supers images, on en redemande!

  12. lolotte dit :

    bande de lopettes! C’est énorme…! (ouais c’est ce que disais vos ex je sais!)

  13. M'Eca dit :

    Sublimes chutes ! Je ne savais même pas que l’on pouvais faire ça en kayak…
    Si non, je continue à lire votre périple 🙂

  14. sandrine francois M dit :

    Waouh ! Quelle merveilleuse aventure !

  15. lionel dit :

    Continuez les gars, ça fait du bien de voir des images comme celles-là.
    J’espère que Fanch ne prend pas trop d’excès notamment avant le virage surélevé qui précède le seuil de 10m.
    Après ces textes qui rendent rêveurs et ces images de toutes beautés (mais néanmoins frustrantes), il reste à voir un petit film by night. Histoire de voir lequel se destine à être le gardien de la moral (et pas celui de l’amorale, Fanch).
    Continuez comme vous avez commencé!!

    Lionel qui a mis un polichinelle dans le tiroir!

  16. champsaur libre dit :

    la qualité des mono de kayak de nos jours n’est plus à argumenter.
    j’envie cette experience de la vie que vous êtes en train de mûrir en vous. la confiance en soi, en l’autre. s

  17. champsaur libre dit :

    le talent de percevoir et comprendre ce qui nous entoure. nous rappeler que nous ne pouvons trouver la force que au plus profond de notre coeur lorsque l’on est confronté mère nature.
    vous êtes beaux sur ce pickup en direction de votre futur maitresse!
    c’est un peu comme retourner dans le ventre de notre mamman, s’engouffrer dans des gorges humides, une seule sortie, où seul l’instinct de l’âme peut nous permettre d’en ressortir, renaissance.

    travelling is more than just the seeing of sights, but, a change that goes on deep and permanent in the ideas of living.

  18. G d'Ail dit :

    Bien le bonjour !
    Je me permet de penser que peut-être il serait surement préférable de mettre les vidéos sur Zapiks et non sur Viméo. Je m’explique : Une personne lambda qui aime le kayak, recherchera plus facilement sur un site spécialisé sur le sport que sur un site de vidéo généraliste. Les vidéos sont classées en plus dans la discipline.
    PS : Je vous aimes… surtout Jean et Thomas mais Fanche est un bel homme aussi.

  19. fred dit :

    LES GROS MALADES!!! n’empêche que faut quand même avoir les « corones » pour y aller… félicitations à tous.

  20. luc dit :

    Vraiment magnifique!!
    Le virage surélevé ca doit être terrible!
    Bonne continuation
    la biz

  21. Philippe dit :

    Très belle vidéo, on se languit la prochaine … IMPRESSIONNANT!!! Je vous laisse faire les autres rivières sans moi :/
    ! hasta la pròxima !
    Emma 🙂

  22. Chris dit :

    Bravo les gars, vraiment dingues ces rivières !!!! Quelles sensations ça doit-être … Moi je kiffe beaucoup le montage sur le bon petit son de boysnoise ;-).
    Allez bon trip à tous
    Chris d’Avignon

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :